Mouvements gravitaires

Le projet SAFE Saint-Barthélemy met à votre disposition une plateforme de téléchargement de ressources documentaires pour vous aider à mieux comprendre et gérer les risques naturels et technologiques..
S
A
F
E

Mouvements gravitaires

Le projet SAFE Saint-Barthélemy met à votre disposition une plateforme de téléchargement de ressources documentaires pour vous aider à mieux comprendre et gérer les risques naturels et technologiques..
S
A
F
E

SAVOIR

Qu’est-ce qu’un mouvement de terrain ?

Les mouvements de terrain sont des déplacements naturels de sols et de sous-sols. Leur occurrence dépend de nombreux paramètres, comme la nature du sol, la configuration des lieux, en surface et en sous-sol, ou la météo.

Les mouvements peuvent être classés en deux catégories :
– les mouvements lents, qui déforment progressivement le sol et finissent par endommager les constructions ;
– les mouvements rapides, soudains et brutaux, qui peuvent mettre en danger les personnes et occasionner des dégâts matériels importants.

Trois facteurs conditionnent la probabilité de survenue des mouvements de terrain :
– les facteurs de prédisposition comme une pente forte, la lithologie (formations superficielles, formations argileuses et marneuses, sols volcaniques, la présence de failles, la morphologie des terrains…)
– les facteurs aggravants : l’absence de végétation, l’eau, le pendage des couches géologiques…
– les facteurs déclenchants : les pluies (intensité et longue durée), les séismes, l’érosion des pieds de versants, le déboisement, la surcharge (remblaiement) à l’amont du versant, le déblaiement anthropique en aval des terrains inclinés…

3 types de mouvements de terrain

Les glissements de terrain

Déplacement lent ou rapide d’une masse de terrain sur une pente

Les éboulements, écroulements et chutes de blocs

Déplacement rapide et brutal

Les coulées boueuses

Rapides et plus ou moins visqueuses, elles sont causées par de fortes pluies. Certains glissements de terrain évoluent en glissement de type coulée boueuse

ANTICIPER

Que puis-je faire face à ce risque ?

La cartographie du risque mouvement de terrain sur l’île de Saint-Barthélemy est une des premières choses à connaître. (Bientôt disponible)

Cette cartographie est réalisée par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), service géologique national français. C’est l’établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol dans une perspective de développement durable.

Que peuvent faire les acteurs du territoire ?

Des mesures de protection spécifiques adaptées au territoire peuvent être mises en place par les pouvoirs locaux. Ces mesures ne sont toute fois pas infaillibles et sont souvent coûteuses. La vidéo ci-dessous disponible sur le site national Géorisques, permet d’illustrer le phénomène de chutes de blocs.

Votre titre va ici

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

FAIRE FACE

Que se passe t-il sur l’île de Saint-Barth ?

Sur l’île de Saint-Barthélemy, plusieurs facteurs prédisposent aux mouvements de terrain : deux sites peuvent illustrer la complexité des mouvements qui s’effectuent sur plusieurs temporalités.

Le glissement à Gouverneur

Le versant très raide possède une barre calcaire sommitale qui repose sur des formations géologiques plus tendres composées de hyaloclastites (cendres volcanique consolidées). Cette prédisposition a contribué au glissement de terrain survenu au cours de pluies très intenses lors du passage de l’ouragan Lenny le 18 novembre 1999. Une cicatrice d’arrachement souligne l’ampleur du volume de matériaux en cours de déplacement. Malgré l’instabilité de la tête du glissement, l’évolution semble relativement lente. La destruction du couvert végétal par les chèvres sauvages et l’érosion hydrique sur les espaces les plus pentus et les moins stables (sol à nu) contribuent à une instabilité globale du versant.

Alors que l’ensemble du glissement reste actif et évolue lentement, les chutes de blocs issus du démantèlement de la tête de glissement génèrent un haut niveau de risques pour les espaces situés en aval (route très fréquentée pour accéder à la plage) et dont la survenance est impossible à déterminer. Le site de Gouverneur est donc complexe car il y a une imbrication de phénomènes naturels avec des cinématiques et des temporalités qui leur sont propres.

Les Falaises à Pointe Milou

Sur une vaste portion de l’ile, les falaises se composent d’une formation hyaloclastite surmontée par une barre calcaire. L’érosion des hyaloclastites par les vagues met en porte à faux les calcaires sus jacents. L’érosion différentielle déstabilise les calcaires sommitaux. Selon les cas, chutes de blocs, éboulements et glissements se succèdent voire se surimposent. Ces phénomènes naturels entrainent l’inexorable recul de la falaise. Au pied de celle-ci s’étend un platier rocheux où s’accumulent temporairement les matériaux issus des mouvements de terrain.

Sur ce site, les mouvements de terrain restent difficiles à prévoir. Les situations les plus « simples » surviennent lors des événements de haute énergie. Mais le plus souvent, les mouvements se déclenchent à un moment inattendu, en dehors de mauvaises conditions météorologiques, lorsqu’un niveau de seuil est atteint.

ECHANGER

Que s’est-il passé sur l’île de Saint-Barth ?

Sur l’île de Saint-Barthélemy, plusieurs facteurs prédisposent aux mouvements de terrain : deux sites peuvent illustrer la complexité des mouvements qui s’effectuent sur plusieurs temporalités.

18 novembre 1999

Cyclone Lenny : déclencheur de mouvements gravitaires

Le cyclone Lenny a engendré des mouvements gravitaires dans les quartiers de Corrosol, Public et Gouverneur. Si le glissement rotationnel du secteur de Public est bel et bien terminé, à Gouverneur les glissements sont toujours actifs et entretenus par le ravinement. Actuellement aucune mesure de protection n’est mise en place pour protéger la route en contre bas, empruntée régulièrement par les touristes.

Quartier Corrosol

Entre glissements-coulées et ravinements

Gréaux S., juin 2021

Quartier Public

Glissement rotationnel rapide

Gréaux S., juin 2021

Quartier Gouverneur

Glissement de terrain actif et entretenu par le ravinement

Rey T., juin 2021

ECHANGER

Vous vous sentez concerné par les risques gravitaires ?

Vous souhaitez partager votre expérience ?

Vous pouvez dès à présent partager votre expérience en déposant vos photos concernant les mouvements gravitaires. Vos témoignages sont essentiels, ils favorisent une culture positive du risque et contribuent à son appropriation par la population locale.

Pas de résultat

This text is visible until first entry appears in the gallery.
This text can be configurated in "Edit options" >>> "Gallery view options" >>> "This text is visible until first entry appears in the gallery"

Photo contest ist over
Photo contest ist over